Atelier Virtuel CICA du 27 Mars 2021

Chers Lecteur(s) et Lectrices, 

Les femmes et les filles étaient tout à l’honneur lors de notre rencontre du mois de Mars 2021. 

Après notre retour habituel sur l’atelier du mois précédent, celui du Mois de l’Histoire de Noirs, afin de nous assurer que nos jeunes amis ont bien tout retenu, Sandra a expliqué à nos amis pourquoi nous célébrons les femmes et leurs droits. Nous n’avons pas manqué de faire un clin d’œil à la Francophonie dont nous faisons partie et dont nous sommes aussi si fiers; d’ailleurs plusieurs femmes francophones et francophiles étaient en vedette ce jour!

 

C’est tata Belynda qui a commencé en nous parlant de la Reine Abla Pokou et du peuple Baoulé, sous la rubrique ‘’L’Histoire Positive’’. Cette courageuse reine africaine que nous apprécions tant au CICA pour son patriotisme, son courage et son sens du pacifisme, nous a encore montré l’exemple de leadership. Nos jeunes amis ont apprécié les habits traditionnels très colorés et les bijoux en or que portent les Baoulé avec la démonstration de la belle tenue que portait Tata Belynda. Nous en savons maintenant plus sur les métiers traditionnels de ce peuple et nous parlons dorénavant quelques mots de Baoulé. Merci Tata Belynda et à très bientôt pour de nouvelles aventures

 

C’est avec notre capsule ‘’ Un métier, Une inspiration ‘’ que nous avons enchainé pour être inspirés par Sephora notre jeune entrepreneure de …. 13 ans. Et oui, élève en huitième année, Sephora a saisi l’opportunité de la pandémie pour créer son entreprise de création de masques en tissus. Elle nous a raconté comment tout a commencé et comment elle gère ses créations. Sa débrouillardise, son courage et le soutien de sa famille ont fait la différence. Nos jeunes CICAens ont naturellement eu plein de questions très intelligentes pour Sephora. Bravo Sephora, tu es une jeune fille noire canadienne mais aussi africaine, entrepreneure. Nous savons que tu auras une destinée très brillante. En attendant de revoir Sephora, contactez-nous pour lui passer une commande de masques.

 

Notre chère Lauryne a ensuite pris le relais avec un Kahoot sur les métiers et les genres. Saviez-vous qu’il existe des hommes sage-femme et qui se dénomment des sage-femme (pas sage-homme) ? Saviez-vous qu’il n’y a eu à ce jour qu’une femme première ministre au Canada (qui n’a pas été élue mais a fait un remplacement). Lauryne nous a montré toutes sortes de métiers occupés par les femmes, même si elles sont en minorité (Sapeure pompière, etc.) et elle nous a expliqué que tout le monde, garçon ou fille, peut faire le métier de son choix si on le désire. Elle nous a tous encouragé à ne pas avoir de biais pour ne pas limiter le potentiel des femmes et afin de réduire les inégalités. Merci Lauryne!

 

C’est en chanson que nous avons naturellement terminé avec Tata Édith. Avec sa présentation très colorée en images, elle nous a raconté brièvement comment les femmes dans l’art et l’écriture ont utilisé et utilisent toujours leur passion pour faire du sensibiliser et apporter le changement. Après quelques exemples c’est sur l’icône Miriam Makeba que nous nous sommes arrêté et nous avons évidemment appris à danser sur sa chanson emblématique et indémodable : ‘’Pata pata’’ ☺

 

À très bientôt pour de nouvelles aventures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page